Le yoga est la solution à ton problème

99pbs-solve

Le savais-tu?
Ton système nerveux est comme un système de surveillance conçu pour te protéger.

Lorsque ton système nerveux s’emballe, il guette le danger grâce aux signaux qu’il reçoit du nerf vague.

Après des périodes de stress prolongées ou suite à un traumatisme (événement que le système nerveux n’a pas pu gérer), notre système nerveux pense que cette zone de « danger » est son état normal.

Cela peut t’ empêcher d’être dans le moment présent, de te détendre et de profiter de la vie et de sociabiliser (anxiété, dépression).

Cela provoque aussi des modifications chroniques du système digestif, système immunitaire, du système endocrinien (hormonal) et fait vieillir prématurément nos cellules (stress oxydatif).

Le rôle du nerf vague: il alim ente notre système nerveux parasympathique (repos, digestion) et contrôle les fonctions inconscientes du corps comme le maintient du rythme cardiaque régulier, la digestion et la respiration.

La branche du nerf vague qui connecte le cerveau au cœur est appelée le frein vagal. Mettons que tu sois sur le vélo en descendant une pente et tu freines en douceur pour ne pas aller trop vite, et bien le frein vagal lui influence le système nerveux en mettant un frein sur le cœur. Alors que le frein vagal se détend, le cœur augmente ses palpitations, donnant ainsi énergie et focus pour accomplir ce que l’on a à accomplir.

Un frein vagal en santé ré-engagera peu de temps après et tu retourneras à une base auto-régulée. Ce mécanisme très finement ajusté est ce qui te permet d’amener de l’énergie dans le système nerveux pour être adapté aux challenges sans avoir à enclencher les hormones du stress. Tu es flexible et adaptable.

Le stress chronique et le stress traumatique affectent l’habilité du frein vagal à ralentir quand les choses sont compliqués. C’est comme si les freins étaient toujours enlevés donc tu n’es pas dans un état de régulation puisque tu as toujours un système nerveux en activité.

Donc quand tu es face a un challenge, même un tout petit, tu vas aller dans le mode « fight or flight » ou immobilisation alors qu’il y a pas de menaces externes.

Signes de réponse « fight » : une réaction forte, démarrer un argument, se mettre en colère pour un rien.

Signes de réponse « flight » : difficulté à être immobile, esquiver ou quitter une situation, être perfectionniste au travail et avoir de fortes vagues d’anxiété

Signes de réponse « immobilisation » : tu es comme paralysé avec une procrastination extrême, tu te sens anesthésié, et dépassé par la situation.

Ces trois états peuvent rendre difficile de venir avec des solutions créatives à un problème, d’envisager des nouvelles perspectives, de contrôler les impulsions et de faire des choix qui soient dans le meilleur intérêt de ta nature et tes valeurs.

 

Bien que des événements répétés dans ton passé on construit comment ton système nerveux répond au stress, ce que tu cultives délibérément avec des outils d’auto-régulation programmera de nouvelles réponses pour ton système global (corps et mental) qui correspondent de manière appropriée à ton expérience.

C’est la répétition d’exercice pour votre système nerveux qui va créer le changement dans le frein vagal et aussi dans ton cerveau de survie.

Avec le temps et avec de la pratique tu utilises tout un panel d’option qui te soutiennent face au challenge et aide à prospérer sans que tu sois coincé en mode survie. C’est ce qui met un terme à ces montagnes russes entre les pics d’ anxiété et d’agitation, et les bas du burnout et du retrait social.

Donc tout comme on entraîne nos muscles à rester en bonne santé, on peut apprendre à renforcer notre système nerveux pour qu’il soit plus équilibré, flexible et résiliant.

La clé de tout ça : c’est le nerf vague et apprendre l’auto-régulation.

Avec une pratique du yoga adaptée l’activité du système parasympathique sera activée

– postures (asana)

– technique de respiration (pranayama)

– yoga du son (nada yoga)

– répétition de mantra

– méditation, mudra

– relaxation

Et le double effet « kiss cool », et que en venant au shala Bloom tu retrouves ta kula (communauté), ainsi tu t’ engages dans des relations sociales positives, ce qui impacte positivement les fonctions vagales.

Alors tu sais quoi faire :)

Prend soin de toi.
Caroline

Pour pratiquer avec moi