Yoga & hiver

En yoga, tout comme en ayurvéda (science soeur du yoga), on apprend à s’harmoniser avec la nature et ses changements (saisons), car tout comme nous, la nature a également un corps. Ainsi, on veille à adopter un mode de vie et une alimentation en adéquation.

En ayurvéda, les fondements de cette médecine ancestrale sont basés sur la compréhension des 3 doshas  (forces ou énergies) : vatapittakapha. 

En cette période d’hiver, vata (air & espace) est prédominant.  Vata est sec, associé au vent, au froid, au mental toujours en ébullition. Ainsi pour revenir à l’état d’équilibre, on amènera les énergies opposées. A la sécheresse du vent, on équilibrera avec de l’onctuosité (une période idéale pour un massage aux huiles nourrissantes), au froid, le chaud, à la légèreté, le lourd, etc…

Et quand à l’intérieur tout est nourrit et que l’énergie circule, on obtient ce que les sages indiens appellent l’Ojas, un fluide revitalisant, qui amène les nutriments dans tous les tissus du corps et nous maintient en bonne santé car il est directement en charge du système immunitaire. 

Quelques petites conseils pour vous permettre de passer un hiver doux:

Passer en mode slow life 

L’hiver est une saison d’introspection, on va donc chercher à ralentir notre rythme effréné pour mieux se recentrer. On préferera ainsi la relaxation et le silence pour revenir dans notre intériorité et filtrer (digérer) les expériences et les émotions. Aussi, il est très important pour le système nerveux d’apporter un rythme:  se coucher avant 22h et se réveiller à la même heure chaque jour. Cela permet de mieux gérer le niveau de stress tout en rechargeant les batteries. 

En yoga on s’orientera à la fois vers une pratique méditative et restorative qui soutiendra le système nerveux. La posture de yoga restaurateur pas excellence, qui aide à diminuer le stress et stimuler l’ojas (situé au centre du coeur)  Supta Baddha Konasana (la position du papillon incliné) 

1. A l’assise, placez derrière vous un bolster (traversin) ou plusieurs couvertures épaisses, puis rassemblez vos plantes de pied et laissez vos genoux retomber vers l’extérieur. 

2. Allongez-vous lentement sur le bolster, de manière à avoir votre dos soutenu. Suivant votre ressenti vous pouvez placer une couverture pliée sous votre tête.

3. Si l’ouverture du bassin est intense, soutenez les genoux à l’aide de couvertures ou de coussins supplémentaires.

4. Les bras sont posés au sol, paumes de main ouvertes vers le ciel.

5. Maintenez la position entre une et cinq minutes, en respirant profondément et en amenant votre attention sur l’espace du coeur (anahata chakra) et relâchez progressivement les tensions; fermés les yeux.

6. Pour terminer, ramenez vos genoux l’un contre l’autre, basculez sur votre côté droit et à l’aide de vos mains revenez lentement à l’assise. 

En même temps, pour lutter contre l’inertie et l’énergie stagnante il est aussi important d’engager notre feu intérieur pour contre-balancer le froid et déloger vata qui se stock dans les articulations. Une pratique fluide et dynamique, comme la salutation au soleil est idéale pour augmenter la chaleur et maintenir le circuit des fluides.

Le yoga, en activant le système immunitaire, lutte contre les virus, et équilibrant le système nerveux, il diminue les risques de dépression et anxiété, permettant ainsi de rester en pleine forme physique et mentale. Alors à vos tapis!

 

Prenez soin de vous.

Namasté

 

 

© Photo : Pinterest